Comment choisir son équipement moto en fonction de son style de conduite ?

casque de moto

Votre équipement moto influence directement votre sécurité de conduite. Ainsi, en cas d’accident, ce sont votre casque, votre veste, votre protection dorsale et vos gants, qui vont limiter la gravité de vos blessures. De ce fait, il vous faut prendre le temps de les choisir, car votre vie en dépend.  Suivez donc ce guide d’équipements afin de faire les bons choix.

Le casque moto

D’occasion ou neuf ?

Votre casque doit être neuf, comme il s’adapte progressivement à votre tête au fur et à mesure du temps. 

En effet, si vous portez un casque d’occasion, vous ne disposez d’aucun moyen de savoir s’il a déjà reçu un choc. Un mécanicien moto classique ou un mécanicien moto ancienne peut être consulté. Toutefois, il est conseillé de changer de casque dès qu’il a reçu un choc, car il ne peut plus assurer votre protection. 

Bénéficiez d’autres conseils, grâce à une plateforme unique d’échanges entre professionnels de la moto et particuliers : www.caf8racer.com !

Homologué

Il est également important que votre casque soit homologué. 

Il doit alors respecter la norme européenne en disposant d’une lettre E sur le casque suivie du pays et du numéro d’homologation. Cette technique est la plus fréquente.

Votre casque peut néanmoins utiliser la norme française et posséder l’inscription des symboles NF sur une étiquette verte. Cependant, cette norme tend à disparaître.

L’intégral

L’utilisation d’un casque jet vous permet de protéger que la partie crânienne de votre tête. En conséquent, cette protection est insuffisante pour amortir les chocs frontaux en cas d’accident.

C’est pour cela que nous vous recommandons fortement l’achat d’un casque intégral, que vous optez pour un équipement moto récent ou équipement moto ancienne.

Vous pouvez aussi opter pour un casque modulable qui comprend une mentonnière amovible. C’est notamment très pratique pour s’aérer ou discuter plus aisément.

La veste moto

En 2013, un sondage d’opinion indique que 46 % des motards ne portent pas une veste adaptée à leur moto, bien qu’elle constitue un élément essentiel de protection lors de leur conduite !

La veste moto doit être résistante à l’abrasion et disposer de manches longues. De plus, elle assure davantage de sécurité, si vous choisissez des protections anti-chocs, avec des renforts aux coudes et épaules. 

Vérifiez donc que vos protections présentent le label ECE 1621 ou EN 1621. Cette norme permet effectivement à vos protections de mieux absorber les impacts. 

Quant à votre veste, elle doit être homologuée EN 13595. Ainsi, vous bénéficiez d’un équipement de protection individuelle ou EPI, spécifiquement pour les motards. 

La protection dorsale

Cet équipement ne constitue pas une norme obligatoire de protection pour votre conduite à moto, contrairement à la conduite sur circuit. Néanmoins, nous le considérons indispensable pour renforcer votre protection contre toute éventuelle lésion de colonne vertébrale.

Deux types de protections dorsales sont possibles. Tout d’abord, les intégrées ou plaques dorsales qui font partie du design de la veste moto. Puis les additionnelles ou coques dorsales, qui sont en contact direct avec votre dos.

La coque dorsale procure une meilleure sécurité que la plaque dorsale, puisqu’elle bouge peu. Optez donc pour une protection dorsale d’homologation 1621-2 de niveau 2 ou 3.

Les gants moto

Le choix des gants est délicat. En effet, ils doivent protéger aussi bien vos doigts que vos mains des chutes, conditions climatiques et projections. Ils doivent alors être assez souples pour faciliter le pilotage de votre moto. 

Par ailleurs, adaptez vos gants en fonction des saisons pour bénéficier de plus de confort.

En hiver, choisissez une taille de gants au-dessus de votre taille habituelle. L’air présent entre vos gants et votre main, va effectivement isoler le froid. Vous pouvez aussi vous équiper de sous-gants lorsqu’il fait trop froid.

Assurez-vous de plus que vos gants sont bien fermés au niveau de vos poignets et qu’ils ne peuvent pas glisser. 

Il faut également que les manchettes des gants remontent au moins quatre largeurs de doigt au-dessus de vos poignets.

La position de vos bras à moto a aussi beaucoup d’importance. Donc, vous devez vous assurer que la manchette de vos gants passe au-dessus ou au-dessous de votre veste. De ce fait, lorsqu’il pleut, l’eau ne peut pas s’infiltrer dans vos vêtements.

De même, vérifiez que les coutures et la protection de vos gants sont de qualité. Choisissez ainsi des gants à système anti-retournement de l’auriculaire par liaison avec l’annulaire, afin d’éviter toute fracture de votre auriculaire.

Par conséquence, le choix de votre équipement et votre niveau de protection, vont influencer votre style de conduite, que vous disposez d’une moto à double usage, cruiser, roadster, sportive ou tout-terrain. 


Qu’est-ce que l’autopartage ?
Quand repeindre sa carrosserie de voiture ?