Purin de consoude au jardin

Quelles sont les utilisations du purin de consoude au jardin ?

De belles récoltes de fruits et de légumes nécessitent l’utilisation d’engrais adaptés au sol et aux diverses saisons. Et si depuis longtemps les jardiniers se servaient d’engrais chimiques pour booster leur production, aujourd’hui, une politique plus verte se fait entendre pour n’inciter que l’utilisation d’engrais biologique.

Simple et facile à préparer, faire du purin avec de la consoude officinale est l’un des meilleurs engrais au jardin. Mais qu’en est-il de ses vertus réelles ? Sur quels types de plantation l’utiliser ? Et comment le fabriquer ? Cap sur le sujet.

Consoude en purin : un engrais indispensable pour son jardin

De meilleure qualité, le purin de consoude reste un engrais indispensable pour tout jardin en France, en particulier les jardins et potagers bios. Organique, naturel, biologique et gratuit, il apporte tant d’intérêts aux jardiniers et de vertus pour le développement des fruits, fleurs et légumes.

Plante pérenne et vivace, la consoude se cultive une seule fois pour être utilisée toute la vie. Il suffit donc d’en cultiver une bonne parcelle sur ses terres pour en jouir de ses bénéfices sur ses plantations de tomates, de courges et de fleurs. Et bien qu’on peut l’utiliser en décoction, en macération, en infusion ou encore en tisane, le purin reste le moyen le plus efficace et le plus prisé pour nourrir ses plantes.

Apportant tous les éléments nutritifs essentiels aux plantations, la consoude en purin s’utilise tant bien au jardin qu’en agriculture pour ses bienfaits sur la vie microbienne du sol. Elle est notamment riche en potasse, azote, bore et autres oligoéléments indispensables lui permettant d’être un super fertilisant efficace.

Appliquée de manière très concentrée, la consoude en purin devient même un fongicide puissant pour protéger ses cultures des insectes nuisibles.

Sur quels types de culture appliquer la consoude officinale en purin ?

Faire du purin pour obtenir un engrais biologique puissant, n’est-ce pas tentant ? Mais sur quels types de culture l’appliquer par la suite dans le jardin ? La consoude transformée en purin est connue pour ses vertus qui favorisent la floraison et la fructification des plantes. De ce fait, elle s’utilise pour activer la production des fleurs et des fruits.

La consoude officinale sous forme d’engrais est surtout efficace pour booster la plantation des solanées, des cucurbitacées et des plantes à fleurs dans le jardin. On peut citer les tomates, les aubergines, les courges, les melons, les fraises, les potirons… Par contre, il faut éviter d’en utiliser sur des légumes à feuilles au risque de les faire monter rapidement en graines.

Qu’en est-il de la quantité à utiliser ? La consoude en purin doit être diluée dans de l’eau en conservant un taux de 5 % avant son application sur les pieds de tomates et de courgettes. Un demi-litre du mélange suffit tous les 10 à 15 jours.

Entre purin de consoude et purin d’ortie, le choix peut parfois être difficile. Contrairement à certaines idées reçues, ces deux purins sont plutôt complémentaires. En effet, l’ortie active la croissance de vos plantes tandis que la consoude favorise leur floraison et fructification. Rien n’empêche alors d’utiliser l’ortie avant la consoude ou, encore mieux, les associer dans un mélange pour en faire un purin bio très puissant.

Consoude : comment fabriquer son purin ?

La fabrication du purin de consoude repose sur des bases simples et faciles à suivre. En premier lieu, cueillez des feuilles de consoude jeunes et coupez-les à une hauteur de 5 cm en partant du sol. Hachez ensuite grossièrement, sans oublier les tiges et les fleurs avant de verser le tout dans un contenant métallique. Après avoir pesé la quantité du mélange haché, il faut rajouter 10 litres d’eau pour 1 kg de consoude.

Il ne reste plus qu’à fermer le couvercle et à attendre entre 15 jours et 1 mois pour faire du purin. De temps à autre, effectuer un brassage rigoureux reste indispensable pour bénéficier des vertus de tous les éléments nutritifs de la consoude officinale. Une fois le temps de fermentation écoulé, on mélangera 1 litre du purin obtenu avec 10 litres d’eau.

Quelques recommandations à retenir pour fabriquer son purin de jardin

Fabriquer son propre purin de consoude pour faire mûrir ses plantes de jardin parait simple et facile à première vue. Néanmoins, pour obtenir de meilleurs résultats, quelques recommandations sont à retenir.

À priori, on peut en fabriquer à partir du mois de mai au moment où les feuilles de la plante vivace commencent à grandir. Et au cours de l’année, rien n’empêche d’en faire en fonction de ses besoins de plantation dans le jardin. Si vous comptez l’utiliser dans les prochains jours, vous n’êtes pas obligé de filtrer le mélange. Par contre, une conservation de la consoude officinale en purin sur plusieurs semaines exige un filtrage rigoureux.

Enfin, pour sa fabrication, il est beaucoup plus préférable d’utiliser de l’eau provenant d’une source naturelle comme les chutes d’eau, la pluie, les ruisseaux et le puits au détriment de l’eau du robinet. Traitée chimiquement, cette dernière donne des résultats moins bons sur ses cultures.