transition énergétique

Décryptage du crédit d’impôt transition énergétique

Le crédit d’impôt transition énergétique, plus connue sous l’acronyme CITE, est une aide s’adressant à tous ceux qui réalisent des travaux visant à augmenter la performance énergétique de leur domicile. Toutefois, ce crédit d’impôt a été changé, en 2020, en prime énergie dédiée aux ménages modestes. Les ménages qui ne sont plus éligibles à cette nouvelle forme d’aide bénéficient du prolongement du CITE jusqu’à la fin de l’année 2020. Mais que faut-il savoir sur le crédit d’impôt transition énergétique ?

Crédit d’impôt transition énergétique : de quoi il est question ?

Le crédit d’impôt transition énergétique ou CITE se rapporte à l’aide octroyée à ceux qui décident de booster la performance énergétique de leur habitation en procédant notamment au changement de chaudière. Une telle alternative implique des dépenses non négligeables, raison pour laquelle, l’état permet aux concernés de déduire une partie des dépenses de leur impôt sur le revenu. En 2020, ce dispositif encourageant chaque ménage à mener des travaux permettant de réaliser des économies d énergie devient MaPrimeRenov. Cette fois-ci, l’aide énergétique s’adresse uniquement aux revenus modestes qui prétendent à une habitation à haute performance énergétique. Ces ménages pourront alors investir pour une nouvelle chaudière plus économique et plus écologique grâce à cette prime. À noter que jusqu’au 31 décembre 2020, tous les ménages continueront à bénéficier d’un crédit d’impôt chaudière.

Qui peut prétendre au crédit d’impôt chaudière ?

Pour bénéficier du credit impot chaudière, il faut réaliser des travaux visant à booster la performance énergétique de son habitation. Parmi les travaux à mener, figure l’amélioration de la qualité de l’isolation ou encore du choix de la nouvelle chaudière. Cette offre est valide uniquement du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2020. À partir du 1er janvier 2021, ce dispositif deviendra une prime énergie où seules les familles à revenus modestes peuvent prétendre.

Par rapport au principe de fonctionnement de départ du crédit d’impôt transition énergétique, le CITE a connu un petit changement pour l’année 2020. En effet, seuls les ménages à revenus intermédiaires peuvent en profiter s’ils décident de mener des travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur lieu d’habitation. Certains ménages dont les revenus mensuels sont supérieurs aux plafonds fixés, peuvent également bénéficier du crédit d’impôt chaudière à condition que le périmètre des travaux soit restreint.

À combien s’élève le crédit d’impôt transition énergétique ?

Avant de mener des travaux d’amélioration de la performance énergétique de son habitation, il est important de connaître le montant du crédit d’impôt transition énergétique. À noter également que le mode de calcul de ce crédit n’est pas le même avant et après 2020. Pour le CITE 2020, un forfait par type de travaux est fixé et le montant ne dépasse pas 75 % des dépenses totales enregistrées.

Il est important de mentionner que pour bénéficier du crédit d’impôt chaudière, il faut que les travaux menés respectent les normes exigées dans le domaine. Les matériaux utilisés doivent également être de bonne qualité afin de garantir de bien meilleurs résultats.

Pour avoir une idée des dépenses totales liées à la réalisation de travaux d’amélioration de la performance énergétique d’une maison, il faut commencer par recruter un spécialiste pour réaliser un audit énergétique. Ce dernier procédera ensuite à l’élaboration d’un devis précis accompagné de l’offre technique bien détaillée. À partir des informations fournies par ce professionnel, il est plus facile de calculer le montant du crédit d’impôt transition énergétique. Ce montant doit être fourni par un responsable au sein du département qui s’occupe de la mise en œuvre du dispositif d’aide. Les renseignements donnés par ce professionnel sont fiables. Le montant du CITE est indiqué avec précision afin que le concerné puisse mieux évaluer son budget.