Cul noir de la tomate

Comment traiter le cul noir de la tomate ?

Le cul noir de la tomate, également connu sous le nom de nécrose apicale, arrive souvent aux fruits, notamment les tomates. C’est une maladie non parasitaire qui est bien connue par les cultivateurs, car elle favorise la pourriture pour les champignons. Une partie du fruit devient tout noir, ce qui le rend invendable.

Comment reconnaître la nécrose apicale ?

Au niveau de l’attache pistillaire, des lésions humides commencent à se voir. Voilà pourquoi le nom de cette maladie est le cul noir de la tomate. Les lésions deviennent brunes et grandissent. Elles finissent par former de grosses taches noires dont le contour est sec, épais et délimité. Cette tache brune s’attaque à l’intérieur de la tomate. La chair et les graines deviennent également brunâtres à cause de la tomate cul noir.

La chair devient fibreuse sous l’effet de la nécrose apicale. C’est cet aspect qui détermine la gravité de la maladie. C’est durant l’automne qu’elle est plus fréquente. Le fruit s’infecte facilement parce qu’une porte d’entrée aux micro-organismes apparaît. C’est à la moitié ou au tiers de la croissance des tomates que la nécrose apicale se manifeste.

Les mesures préventives contre le cul des tomates noir

Il est possible d’éviter la maladie du cul noir de la tomate. Pour ce faire, il faut d’abord connaître ses causes. Le stress hydrique est la cause principale de la nécrose apicale : arrosage avec une eau hyper froide lorsqu’il fait chaud, arrosage de manière régulière, etc.

Une carence en calcium s’installe parce que les racines de la plante n’arrivent pas à absorber le calcium comme il le faut. Il est conseillé d’arroser les tomates convenablement à savoir moins proche des racines et moins souvent. Face aux variations d’humidité du sol, le système racinaire de la plante doit être habitué à chercher de l’eau.

Comment éviter la maladie du cul noir de la tomate ?

À part le stress hydrique et l’excès d’humidité dans le sol, d’autres facteurs peuvent être à l’origine de la cul des tomates noir. Le manque de calcium et autres éléments dans le sol peuvent aussi être à l’origine de la nécrose apicale tomate. Le taux de sel ainsi qu’une conductivité électrique trop élevée du sol sont également d’autres facteurs de la maladie. Une croissance rapide des plantes et une forte transpiration sont aussi d’autres anomalies qui provoquent le cul noir de la tomate.

Il faut donc équilibrer la salinité du sol et la fertilisation. Il est aussi conseillé d’utiliser des variétés moins touchées par la maladie. N’oubliez pas non plus d’effeuiller les plantes régulièrement.