Changement de chaudière

Changement de chaudière : quelles sont les aides disponibles ?

Vous ignorez tout des primes auxquelles vous avez droit ? Alors l’article qui suit est fait pour vous.
Qu’il s’agisse des conditions pour en bénéficier, des chaudières éligibles ou encore des aides existantes, on vous explique tout. Sans plus attendre, tour d’horizon des aides pour le changement de chaudière.

Rénovation chaudière : comment bénéficier des aides étatiques

Parce qu’il s’agit d’un poste de dépenses important, beaucoup de Français hésitent à changer leur chaudière. Pourtant, il est possible de faire baisser sa facture d’énergie grâce aux aides pour le changement de chaudière.
Lien utile pour en savoir davantage cliquez ici.

Coup de pouce chauffage ou la prime à la conversion chaudière : de quoi s’agit – il ?

En janvier 2019, mise en place de la prime à la conversion des chaudières, appelée également “Coup de pouce chauffage”. Elle avait une double vocation :

  • Lutter contre le dérèglement climatique
  • Améliorer le pouvoir d’achat tout en favorisant les économies d’énergie

Le “Coup de pouce chauffage” permet à tous les ménages de bénéficier d’une prime exceptionnelle. Le montant est bonifié pour les bas revenus, c’est une aide pour remplacement de chaudière significative.
Par exemple, grâce à ce dispositif, certains ménages peuvent changer de chaudière pour 1 € seulement s’ils cumulent plusieurs aides.

Performance énergétique : la nouvelle aide de l’État

Pour financer l’achat de votre nouvelle chaudière, plusieurs aides sont disponibles et certaines sont cumulables.

Ma Prime Rénov

Nouvelle aide pour le changement d’une chaudière, « Ma Prime Rénov’ » est la fusion du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’aide de l’Anah (agence nationale de l’habitat) “Habiter Mieux Agilité”, deux dispositifs anciens amenés à disparaître. Avec une mise en place progressive jusqu’en 2021, la prime est versée par l’Anah sur critères de ressources.

Les bénéficiaires de l’aide et les logements concernés

Si vous êtes propriétaires modestes et que vous occupez votre logement, Ma Prime Rénov’ s’adresse à vous. À ce jour, les critères de ressources retenus sont ceux posés par l’Anah mais à compter de 2021, le Gouvernement prévoit d’élargir le dispositif à tous les foyers ainsi qu’aux bailleurs.
Cette aide s’applique aux résidences principales.

Aides à la conversion des chaudières : autres dispositifs existants

L’Etat a mis en place différents dispositifs pour le changement d’une chaudière.

L’éco-prêt à taux zéro : un prêt sans frais

Grâce à l’éco-prêt, vous pouvez financer la rénovation énergétique de votre logement sans frais et sans payer d’intérêts.
Ce dispositif s’adresse à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs physiques. Les sociétés civiles dont au moins un des associés est une personne physique peuvent également bénéficier de cette aide. L’accès au prêt est possible jusqu’en 2021 et s’applique aux résidences principales dont la construction est antérieure au 1er janvier 1990.

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : un avantage fiscal indéniable

Vous avez réalisé des travaux d’amélioration énergétique dans votre logement principal ? Sachez que vous pouvez obtenir un crédit d’impôt. Considérer comme une niche fiscale, le CITE permet de déduire de votre impôt sur le revenu, une partie des dépenses engagées.
Pour ouvrir droit au CITE, vous devez réaliser des travaux dans votre habitation principale au cours de l’année 2020. Le dispositif devant prendre fin en 2021, il est reconduit jusqu’au 31 décembre 2020 pour les foyers aux revenus intermédiaires. Pour ces ménages, le crédit d’impôt est un barème forfaitaire.

La prime de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) : “Habiter mieux sérénité”

D’un montant de 1600 à 2000 euros, la prime est versée par l’Anah et sert à financer les travaux de rénovation dans les habitations principales.
Propriétaires ou bailleurs, vous pouvez bénéficier de l’aide selon vos ressources. Le droit est également ouvert aux syndicats de copropriétaires pour les résidences principales et concerne les biens qui ont 15 ans et plus au moment du dépôt du dossier.

Comme vous voyez, de nombreuses aides existent, encore faut-il savoir celles dont vous pouvez bénéficier. Afin de vous accompagner dans le “maquis” des primes, faites appel à un professionnel du secteur, il saura vous conseiller au regard de votre situation.